BIOGRAPHIE

Nathaëlle Elie Scazzi est une comédienne, réalisatrice, danseuse et musicienne d’origine belge, née le 25 avril 1988 à Liège.

Elle fait ses premiers pas au théâtre à l’âge de 8 ans au côté de Colette Stine qui lui enseignera l’art dramatique à l’académie Grétry de Liège (Belgique), où elle suivra également une formation musicale (piano et solfège)  durant 8 ans. A côté de l’académie, Nathaëlle suit également une formation en danse classique et modern jazz depuis l’âge de 4 ans à l’école de Martine Wolff. Passionnée de danse, elle entame alors une carrière de danseuse/chorégraphe avant de changer ses perspectives d’avenir suite à un accident survenu lors d’une tournée en 2013, la privant de toute activité sportive professionnelle. C’est ainsi que, durant sa convalescence, elle achète sa première guitare, s’essaie au chant et s’inscrit ensuite aux cours Florent, où elle a l’opportunité de faire un petit bout de chemin.

« Cette année fût pour moi une révélation. La musique, le cinéma, l’écriture,… J’aime l’art sous toutes ses formes et je suis entrée dans ce monde de la  manière la plus poétique qu’il soit. » 

En avril 2015, Nathaëlle participe à la 6e édition du “Carrefour des comédiens” (concours du Festival International du Film Policier de Liège) et se retrouve parmi les 10 finalistes.

En juin 2016, elle participe au concours d’écriture de l’académie Grétry de Liège où elle devient l’une des Lauréates en remportant le 1er Prix du Jury pour son interprétation, mais également le 1er prix du Public pour l’écriture.

Janvier 2017, Nathaëlle se lance le défi de participer au Nikon Film Festival à deux semaine de la clôture des inscriptions. Après une semaine de préparations, elle tournera en une journée seulement, son deuxième court-métrage, Je Suis Imitari , à nouveau épaulée par Olivier Baes, qui l’aidera également à la post-production. Ce mini court-métrage obtiendra alors la 72e place (sur un classement côté à 147? participants)

Suite à son audition en vue d’intégrer la masterclass de Jack Waltzer, célèbre membre et professeur de l’Actors Studio mais aussi et surtout ancien élève de Stella Adler, Lee Strasberg, Elia Kazan et bien d’autres grands Maîtres de l’actorat,  Nathaëlle se voit repartir pour deux mois à Paris où elle aura l’opportunité de travailler de manière intensive, les méthodes Meisner et Stanislavski.

“Quand on m’a fait découvrir le DVD de Jack Waltzer, je savais que je n’aurais pu trouver nulle part ailleurs une aussi bonne approche du métier d’acteur… Je savais qu’intégrer ce stage n’était pas gagné d’avance, mais quand je me suis sentie prête à le faire, je me suis lancée. J’ai toujours du mal à croire que ça se soit passé…Il faudrait presque le voir pour y croire, mais cet homme est 1000 personnages à lui tout seul. Il est tellement passionnant et surtout passionné. Il est stricte et juste, mais aussi drôle et très attachant… Et puis, il a cette faculté de cerner n’importe qui d’un simple regard ou d’un simple geste. Il sait ce qu’il fait, il sait ce qu’il dit et comment le dire. Il me fascine énormément et aujourd’hui encore, je ne parviens pas à me déconnecter de cette expérience…”

En 2018, Nathaëlle décroche son premier contrat en tant que réalisatrice pour le groupe de rock belge, Salazar, qui lui a valu 2 autres contrats de clips vidéos qui sortiront dans le courant de cette année.

A ce jour, Nathaëlle enchaîne quelques tournages tout en travaillant sur un projet de long métrage qu’elle intitule “Lève-Toi, et Marche”.

“Lève-Toi, et Marche”, je dirais que c’est une sorte de second exutoire… Quand J’ai écrit le scénario, je venais de traverser une période de “renaissance”, je venais de découvrir Bouli Lanners, en tout cas, plus en profondeur. J’ai regardé absolument toute sa filmographie en tant que réalisateur et pas mal d’autres courts et longs dans lesquels il apparaît en tant que comédiens pour d’autres réalisateurs, mais cette liste, je ne l’ai pas encore terminée tant elle est longue. (rires) …J’ai également été très inspirée par l’univers de Clint Eastwood. C’est un réalisateur que j’admire beaucoup également et je pense qu’il a pu faire partie de mes influences quant à l’écriture de  “Lève-Toi, et Marche”.”

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s